Archives de l’auteur : Mélanie

rose_nude_effet_matiere

La couleur en décoration / Le rose nude

Tonalités : Rose nude, rose poudré, rose blush, couleur peau. Couleur printanière (tons pastels)

A associer avec : Noir, couleurs profondes (jaune moutarde, vert forêt), blanc et couleurs neutres, matières naturelles (bois), les gris, les pastels.

Caractéristiques : Le nude, couleur naturelle qui se rapproche du beige, pourrait sembler bien pâle face à d’autres couleurs pures et intenses plus vibrantes. Pourtant, ce type de couleurs, loin d’être ennuyeuse, permet de multiples combinaisons en matière de décoration : si vous jouez le total look naturel et que vous l’associez à des matières et couleurs naturelles (bois clair, blanc, gris) ou à des couleurs plus sourdes et profondes (jaune moutarde, vert forêt…), vous obtiendrez une belle ambiance bohême, douce et voluptueuse ; si vous préférez créer des contrastes, associez le nude au noir et votre intérieur prendra immédiatement une allure contemporaine élégante ou utiliser des camaïeux (terracotta, brun, cuivré) ce qui apportera un look moderne et tout personnel à votre décoration ; à l’inverse, si  vous jouez les couleurs pastels associées à un mobilier sobre et minimaliste, vous obtiendrez sans nul doute un bel intérieur scandinave… Le nude, comme toutes couleurs naturelles (beige, blanc…) à l’avantage de se fondre dans tous types d’intérieurs et de style. Vous pouvez aussi retrouver cette couleur dans le choix de matériaux comme un bois légèrement rosé ou un beau mur de briques vieillies : rien de mieux pour apporter du cachet à votre intérieur ! Que vous l’utilisiez par touche (coussins et objets déco) ou que vous assumiez clairement votre choix en peignant un ou plusieurs murs, le nude apportera sans nul doute une part féminine à votre décoration. Et si vous faîtes les bonnes associations, vous obtiendrez un intérieur élégant, doux mais avec une identité.  

MON AMBIANCE EN ROSE NUDE

J’aime la simplicité et le nude est une de mes couleurs favorite car elle se retrouve sur certains bois ou mur en brique. Et rien de mieux que des murs blancs pour laisser ces belles matières s’exprimer !

MES INSPIRATIONS EN ROSE NUDE

(à gauche) Cette entrée est une belle invitation avec ce mur d’accent en rose nude, tout en légèreté qui se marie parfaitement au blanc et au bois et donne de la profondeur à la décoration. La simplicité de cette entrée crée une ambiance aux accents de « Maison de famille ». (à droite) Marié à des matières naturelles, le rose nude s’exprime tout en douceur et crée des ambiances reposantes.

Allié à un vert profond ou un jaune moutarde lumineux, le rose nude apporte une base de légèreté et permet de faire ressortir toute la force de ces couleurs. C’est un mariage parfait !

Les touches de noir utilisées dans ces ambiances apportent force et caractère à ces murs rose nude et donnent une allure contemporaine à ces espaces. J’ai souvent l’habitude d’utiliser du noir dans mes compositions en matière de décoration car il permet de structuré l’espace facilement et à toujours un rendu très graphique et design. Le noir est votre allié !

Cette cuisine noir, rose nude et cuivré mélange harmonieusement force et délicatesse. Force des matériaux bruts et délicatesse des lignes et des couleurs. Ainsi, le plan de travail en béton est allégé par les lignes minimalistes de la cuisine ; la crédence cuivré, elle, matche parfaitement avec le mur en rose nude et vient l’accentuer tout en délicatesse.

Si vous avez du mal à mixer les couleurs et que vous craignez la faute de goût, optez pour des camaïeux : style assuré ! Avec le rose nude, votre palette s’étale des tons pastels jusqu’au terracotta en passant par les bruns.

MES PEINTURES EN ROSE NUDE

(ci-dessus, à gauche) Chez Farrow and Ball, misez sur la couleur Calamine – n°230 : « une légère touche de gris empêche ce rose discret d’être trop acidulé, et lui confère un rendu très frais. Sa couleur s’intensifie dans les pièces plus petites, et il permet de créer une atmosphère toute en délicatesse dans les grandes pièces bien éclairées ». (ci-dessus, à droite) Chez Little Greene, optez pour le rose nommé Dorchester Pink. Vous pouvez même vous aider des schémas chromatiques proposés pour votre composition.

Et pour des peintures peut-être un peu plus abordables mais avec un joli fini, vous pouvez choisir Ballerina, Diva ou tout simplement Nude (plus grisé) chez Tollens, dans la collection Flamant. J’aime travailler avec cette gamme de couleurs car elle propose des teintes naturelles et authentiques et finalement assez intemporelles qui se combinent parfaitement entre elles.

Mel +++

Crédits photos : Pinterest / Vtwonen / Pantone / Clemaroundthecorner / Farrow & Ball / Little Greene / Tollens

planche_ambiance_palette_couleurs_melanie_cotton_decoration

Révéler son intérieur grâce au conseil en décoration

Êtes-vous satisfait de votre intérieur ? Si vous lisez ceci, probablement que non… Le conseil en décoration est peut-être la solution adaptée à vos besoins. Vous pouvez réinventer votre intérieur, révéler son potentiel sans pour autant passer par de lourds travaux. Le conseil en décoration est là pour vous guider dans la définition de votre projet. Carnet d’inspiration, définition d’un style, étude personnalisée du projet… En tant que décoratrice d’intérieur, je vous aide à répondre à toutes ces questions, à faire le tri dans toutes vos idées et à faire des choix décoratifs. Vous pouvez ainsi bénéficier de conseils et d’une expertise avisée en matière de décoration. Peut-être, pensez-vous aussi que s’offrir les services d’un décorateur est un coût non négligeable ? Mais, qu’est-ce que cela vous coûterait de ne pas avoir de solutions réfléchies et adaptées pour votre intérieur, d’investir sur des choses qui ne fonctionnent pas (encore et encore) ? Le conseiller en décoration, ou coach en décoration, vous accompagne dans votre projet pour que vous ayez enfin un intérieur qui réponde à vos besoins.

“Pour créer un espace bien à vous, utilisez ce que vous avez.

Ne courez pas les magasins pour acheter la panoplie complète

du parfait chez-soi ”

Je suis convaincue que nos intérieurs sont reliés à notre personnalité. Par conséquent changer son intérieur nous impactera inévitablement. Il est donc important de s’occuper de son intérieur parce que tous les composants de notre habitation, qu’ils soient positifs ou négatifs (souvenirs, achats compulsifs, meubles de famille…) nous nourrissent. J’ai d’ailleurs de nombreux exemples de clients qui m’ont contacté pour changer une couleur trop stimulante et excitante au quotidien, un espace à repenser pour qu’il soit plus zen et qu’il invite au travail… De fait, si vous allez vers un intérieur plus aéré et épuré, un intérieur plus pragmatique vous retrouverez probablement plus facilement une harmonie. Repenser votre intérieur aura forcément un impact sur vous : cela peut permettre à votre créativité de se libérer, votre espace sera vraiment aligné avec ce que vous êtes et vos réels besoins, vous ressentirez probablement un impact également sur votre bien-être… Trop souvent, on est insatisfait de notre intérieur. Pourquoi ? Harcelé, capté par les médias, les magazines déco/lifestyle, les réseaux sociaux et plus globalement la société de consommation qui nous matraquent de photos d’intérieurs plus spectaculaires les uns que les-autres. Alors, on essaye des idées déco, les dernières tendances espérant trouver enfin un intérieur qui nous corresponde. On achète, encore et encore afin de viser cette « perfection » qui nous fera nous sentir bien chez nous. Arrêtez-vous ! Mon premier conseil est des plus évident : avant toute chose il faut se poser, faire un constat. Si vous courez après un idéal, c’est que vos besoins en matière d’aménagement et de décoration ne sont pas remplis. Il faut donc savoir quels sont ces besoins. Faites de votre intérieur un espace convivial, accueillant et épanouissant, un lieu d’échange et de vie. Appropriez-vous votre espace. Racontez votre histoire (pas celles que les magazines vous proposent) au travers de votre maison. Gardez à l’esprit que :

“les objets ne nous définissent pas. Ce sont les idées, les émotions

et les expériences qu’ils offrent qui comptent”

Si vous vous sentez incapable de mettre au clair tout cela, le décorateur d’intérieur est là justement pour vous accompagner dans cette démarche. Pour ma part, avant même de me lancer dans un nouveau projet avec un client, j’aime faire remplir une sorte de carnet de travail (workbook) qui se compose suivant six grands thèmes : qui êtes-vous ?, les sensations que vous procurent les couleurs ?, la définition de votre projet de manière technique ?, vous et votre projet ?, votre budget ? et les choix que vous allez devoir réaliser pour votre intérieur en matière de rangement ? En effet, il est important de faire le point sur votre espace et la manière dont vous le ressentez. J’ai élaboré ce carnet de travail afin que je cerne mieux le projet et la personnalité de mes clients. Pour vous aider à exprimer votre style authentique, je dois avant tout apprendre à mieux vous connaître. Cette part plus personnelle est pour moi très importante dans un projet de décoration si vous voulez arriver à créer un intérieur harmonieux.

“Si nous aménageons un intérieur harmonieux,

où nous avons ce sentiment d’avoir ce qu’il nous faut,

cette sensation de manque ne sera plus aussi présente”

Grâce au conseil en décoration, vous pourrez vous impliquer dans votre décoration puisque vous aurez des échanges constants avec le décorateur qui cherche à vous cerner, à comprendre vos besoins et votre personnalité. Il établira ensuite un carnet d’inspiration ou carnet déco qui rassemblera toutes les idées à appliquer chez vous. Ce carnet est une sorte de tableau de bord qui vous permettra de gérer vous-même l’aménagement et la décoration de votre intérieur. En effet, je trouve qu’il est également important de s’investir soi-même dans son intérieur, une fois qu’on a toutes les directives, car cela permet petit à petit de s’approprier ce nouvel espace ; vous voyez la transformation s’opérer en douceur sous vos yeux puisque vous êtes acteur de cette transformation. Vous retrouverez, pêle-mêle, dans un carnet d’inspiration, l’ambiance générale souhaitée, les références précises du mobilier et autres accessoires décoratifs pour réaliser vous-même votre shopping ainsi que les échantillons, si nécessaire, des peintures, papier-peints ou tissus. C’est un fil rouge pour votre décoration qui vous permettra de garder l’idée principale de votre projet, l’esprit et l’atmosphère voulue.

Pour ma part, vous pourrez trouver dans votre carnet d’inspiration :

Une page d’introduction pour présenter brièvement votre projet, faire le point sur ce que vous souhaitez, suivie, pour chaque pièce traitée, d’une planche d’ambiance, planche de style, tendance ou encore moodboard qui regroupe sous des noms différents une même idée : présenter, grâce à un montage photo, l’esprit décoratif qui va être proposé pour votre intérieur. Ce type de planche permet de dialoguer en image entre le décorateur et son client; la planche palette (couleurs et matière) quant à elle permet de présenter les couleurs et matériaux qui vont intervenir dans l’espace à repenser.

Le plan d’aménagement afin de comprendre comment l’espace a été repensé. Les planches shopping qui permettent de présenter les différents meubles et accessoires qui vont intervenir dans la nouvelle décoration avec toutes les références à la fin du carnet. Éventuellement, suivant l’option choisie, des dessins et croquis de votre intérieur retravaillé et une liste shopping détaillée.

Tout ce travail de recherche et d’introspection sont des temps nécessaires pour arriver à un intérieur qui vous parle vraiment et dans lequel vous pourrez vous épanouir en famille. J’ai hâte de pouvoir découvrir votre futur projet et de m’y investir à vos côtés. Contactez-moi !

Mel. +++

Crédits photos : Mélanie Cotton Décoration / Citations : Anna Brones, in “Lagom. Vivre mieux avec moins

5 conseils et astuces pour une salle de bain naturelle sans travaux

Dans nos intérieurs, chaque pièce est plus ou moins cocooning suivant sa fonction (en tout cas c’est ce vers quoi on essaye de tendre) : le salon est accueillant, la chambre rassurante, la cuisine conviviale et la salle de bain apaisante. Si dans le salon ou la chambre il est plutôt facile de rendre ces pièces chaleureuses en intégrant de belles matières naturelles grâce aux coussins, aux tapis, aux rideaux ou encore grâce à une multitude d’objets de décoration, dans une salle de bain cette idée n’est pas souvent primordiale. Ou alors, on rêve d’une salle de bain zen et naturelle mais bon, les carreaux façon seventies et le bas de douche tout nu, évidemment on se dit que ce n’est pas très sexy et que d’emblée la base n’est pas géniale…  Du coup, à part tout changer, on ne voit pas comment rendre cette salle de bain agréable à vivre. D’autant plus que c’est censé être un lieu de détente mais finalement comme on ne sait pas par quel bout prendre le problème, sinon par de lourds travaux, ben, on lâche l’affaire !

En fait, il peut être intéressant de changer 2, 3 trucs dans cette salle de bain, sans passer nécessairement par des travaux, pour lui donner une ambiance un peu plus reposante. Dans un premier temps, il faut accepter d’enterrer l’image parfaite que l’on se fait de cet espace (ceci est valable pour toutes les pièces de votre intérieur…). Le but est de faire avec ce qui se propose à nous, sans retoucher ni le revêtement de sol, ni le carrelage mural.

1/Des accessoires naturels et durables

Pour avoir une bonne base, misez sur des accessoires et des produits de beauté naturels et durables (ce qui ne veut pas dire nécessairement cher). En effet, sans s’en rendre compte le plastique est souvent omniprésent dans la salle de bain : savon liquide dans un flacon plastique, dentifrice dans un contenant plastique, shampooing, après-shampooing et autres produits de beauté, tous dans des flacons en plastique et bien souvent avec un emballage et des couleurs loin d’être reposants ! Il est important de revenir à des matières pures aussi dans la salle de bain. Vous pouvez intégrer des brosses à cheveux en bois, des brosses à dents en bambou, des savons et shampooing durs, du dentifrice dur. Redécouvrez le fameux savon de Marseille que toutes nos grand-mères avaient ! Mais le choix en matière de savon est infini. Si vous voulez un petit côté déco, il y a les savons de la marque Ciment, une savonnerie artisanale parisienne qui s’amuse à faire des savons aux motifs de carreaux de ciment. Et si vous souhaitez conserver des savons et shampooing liquide, vous pouvez opter pour des distributeurs en verre plus durables et carrément plus esthétiques que des contenants en plastique. Bien sûr, ne jetez pas tous vos produits actuels d’un coup mais faites cette transformation petit à petit. Pour ma part, lorsque je dois racheter un produit pour ma salle de bain (savon, brosse à dents ou autre…) je le remplace maintenant par un produit naturel et éco-responsable. Tous ces produits sont beaux par leur simplicité. Ils se suffisent à eux-mêmes, pas besoin de fioritures. Même leur odeur est simple, elle n’est pas « agressive », ni superficielle, ce qui est plutôt relaxant !

2/ Une vraie déco, comme dans n’importe quelle pièce

Souvent, on traite la salle de bain comme une pièce « technique », du coup on n’ose pas vraiment intégrer de la décoration de peur que ce ne soit pas pratique. En plus, ce sont la plupart du temps de petits espaces alors on essaye d’intégrer le plus de rangements possible. Mais quelques accessoires déco, ça peut totalement changer l’ambiance de votre salle de bain. Misez sur un miroir XL, par exemple, qui apportera toute l’identité et le caractère nécessaire à votre salle de bain. De plus, intégrer un miroir déco apportera également un côté chic à votre décoration. N’hésitez pas non plus à accessoiriser votre salle de bain de paniers, de tableaux, de coupelles en céramique et de distributeurs en verre pour le savon (dans l’esprit vintage), sans oublier des plantes bien-sûr. Tous ces éléments vous représentent, ce sont eux qui donnent vie à votre salle de bain et la personnalisent !

3/ Soigner l’éclairage

Généralement, les luminaires de salle de bain doivent être pratiques pour éclairer convenablement afin de se préparer dans les meilleures conditions. C’est donc un élément non négligeable. Mais là encore, essayez de miser sur des luminaires avec une touche déco : pratiques et jolis à regarder c’est tout de même plus agréable ! Pour cela pas besoin de luminaire hors de prix. Vous pouvez faire des compromis : par exemple, choisir un plafonnier Ikea qui sera fonctionnel, pratique et abordable (tout ce qu’on lui demande ;)) et ajouter une ou deux appliques avec une lumière un peu plus chaude et décorative. Pour une ambiance vraiment reposante, il y a également… les bougies bien sûr ! Voilà un élément un peu stéréotypé du décorateur. Et pourtant… soigner la lumière joue énormément sur l’ambiance d’une pièce. Les bougies confèrent indéniablement une lumière douce et chaleureuse. La cire en train de fondre, la flamme qui danse est un spectacle hypnotique et reposant. Allumer des bougies est une expérience apaisante. Les bougies produisent un type de lumière enveloppante, elles rayonnent d’un léger éclat orangé et ont l’avantage de ne pas générer de champ électromagnétique comme le fait l’éclairage électrique. Vous ne pouvez bien évidemment pas vous éclairer au quotidien avec des bougies, mais une fois de temps en temps elles permettent d’apporter ce genre d’éclairage idéal quand vous voulez créer une atmosphère douce et romantique. Une douche ou un bain, à la lueur des bougies, le vendredi soir ou dans le week-end permet de vraiment décompresser de sa semaine le temps de ses ablutions. Disposez-en quelques-unes sur un plateau en métal ou une jolie coupelle en céramique, ainsi vous en aurez toujours à disposition. Autre source de lumière dans la salle de bain : la lumière naturelle (quand vous avez la chance de disposer d’une fenêtre). Là c’est plutôt un bon point. Rien ne vaut la lumière naturelle évidemment ! Mais là encore évitez de couvrir les fenêtres avec des rideaux lourds ou n’importe quel autre tissu qui réduiraient l’exposition de la salle de bain au soleil (et qui en plus retiennent l’humidité, ce qui n’est pas très sain). Préférez des stores vénitiens en bois (le top du top !) qui permettent un éclairage naturel de la salle de bain, tout en préservant votre intimité.

4/ Des textiles beaux et pratiques

Je trouve qu’il n’y a rien de plus compliqué à trouver que de beaux textiles pour la salle de bain et qui soient pratiques également. Misez sur la simplicité : des couleurs sobres et unies (des teintes neutres et profondes allant du blanc au brun-gris) et des matières naturelles comme le lin ou le coton. Pour les serviettes de bain, optez soit pour des motifs jacquard, soit pour une finition en nid d’abeille (avec des petites franges cela donnera un côté bohème et élégant tout à fait agréable). Vous pouvez aussi tout simplement opter pour des foutas : elles ont l’avantage d’être légères,  ne prennent pas beaucoup de place et sont très absorbantes. Côté tapis de bain, rien de moins sexy… Mais H&M Home a une bonne sélection : des tapis de bain en jute adapté à la salle de bain, d’autres en coton tissé avec des pompons, des franges ou des rayures. Pour donner une ambiance bohème dans l’esprit hammam, c’est tout à fait adapté et très reposant.

5/ Des parfums naturels

La salle de bain c’est quand même LA pièce où se mêlent différents parfums. Ça peut vite devenir une sorte de « gloubiboulga » olfactif : entre le gel douche fruits de la passion, le shampooing coco et le savon pour les mains parfumé à la vanille, ça commence à faire pas mal d’odeurs différentes, qui plus est chimiques…sans compter notre parfum de tous les jours. En optant pour des produits de beauté naturels, vous éliminerez de fait toutes ces odeurs. Ne restera plus que celles de vos produits naturels donc pas du tout agressives. Vous pouvez aussi disposer un bouquet d’eucalyptus, agrémenté de lavande selon votre convenance, juste sous le pommeau de douche : la vapeur de l’eau chaude aide à libérer les huiles essentielles de la plante qui sont décongestionnantes et déstressantes. Enfin, dès que vos bouquets de fleurs flétrissent un peu, récupérez les pétales et préparez-vous un bon bain avec, mélangés avec des sels de bain : détente garantie !

En simplifiant toutes les matières et tous les objets qui vont intervenir dans votre salle de bain et en intégrant quelques éléments personnels dans votre décoration, vous diminuerez ainsi le nombre d’informations qui se présentent à vous dans un si petit espace pour ne garder que des éléments familiers et naturels que vous aurez choisis et qui répondent à votre besoin de calme. Il est alors beaucoup plus facile de se sentir à son aise et apaisé dans un lieu à son image même si la couleur des carreaux n’est pas vraiment celle que l’on aurait choisie…

Mel. +++

POUR SE FAIRE PLAISIR

Produits de beauté bio, naturels et durables

  • Les magasins bio type La Vie Claire
  • Greenweez.com
  • Sans-bpa.com (pour trouver une multitude d’alternative au plastique)
  • Bahadourian (pour les lyonnais.es)

Les brosses et autres accessoires

  • Iris Hantverk (depuis 1885, cette marque fabrique à la main des brosses en matières naturelles ainsi que d’autres accessoires fonctionnels pour la maison)
  • Meraki
  • Bachca

Le linge de toilette

  • H&M Home (des accessoires et du linge tendance à petits prix)
  • Concept-store Smallable pour différentes marques telles que Ferm Living, Communauté de Biens, Harmony, Numéro 74… (toutes proposent du linge naturel, minimaliste avec de belles matières et des couleurs douces)

Crédits photos : H&M Home / Iris Hantverk / Ciment / Advice From A Twenty Something / Pinterest / Instagram @asmalllife

carnet de note rose craft flatlay

Petit questionnement de ma pratique de la décoration

Les questions fusent en ce moment dans ma tête… Depuis que j’ai retravaillé mon image de marque c’est comme si j’avais ouvert la boîte de Pandore. Je peux enfin m’exprimer, me lâcher, être moi, mais tout se bouscule. Par quel bout prendre tout ce qui m’intéresse ? Comment articuler toutes ces questions qui viennent à moi ?

“Aller voir plus loin… s’intéresser à des questions plus personnelles

qui touchent à notre cheminement”

Je me demande quelle décoration je veux défendre ? Ethique, éco-responsable, accessible à tous ? Est-ce qu’on peut promouvoir une décoration éco-responsable et pour autant à des prix accessibles ? Comment exposer ma philosophie de la décoration qui finalement se rapproche même carrément plus d’une philosophie de vie ? Vivre simplement, consommer raisonnablement (pour le résumer grossièrement). Comment est-ce que j’ai envie de parler de décoration ? Une chose est sûre : sans fioritures ! Loin du style de la presse féminine et des magazines déco dont certains ont tendance à utiliser le « on » systématiquement (« On aime le mix and match… », «  On adopte sans retenue cette ambiance… »). Je trouve ce style un peu naïf, et le vocabulaire plutôt « pauvre ». Je crois que j’ai envie d’un ton simple certes mais pas simpliste, de mots vrais et précis. C’est un peu comme lorsqu’on nous explique de parler au bébé de la manière la plus naturelle possible sans « gagatiser ». Et puis finalement la décoration est-ce que c’est si léger que ça ? Sans dire d’intellectualiser le truc mais tout de même ça touche directement à notre habitat, c’est notre lieu de vie. Très honnêtement, ça ne peut pas être si futile. Tout le monde aspire à avoir un intérieur agréable et confortable dans lequel il peut se ressourcer. Un intérieur à soi, pour soi et qui lui ressemble : j’entends par-là qui réponde honnêtement à ses besoins pas à ceux que la société nous crée. Si on réfléchit à cela, la réponse n’est pas si simple. Dans cette optique, je trouve qu’il ne faut pas se limiter aux seuls magazines et livres déco qui se font le relais des tendances. Un jour vous achetez le fauteuil scandi, le lendemain c’est le panier tressé rapporté du Maroc… Je trouve intéressant d’aller voir un peu plus loin, de s’intéresser à des questions de style de vie, des questions plus personnelles qui touchent à notre cheminement, notre rapport aux autres, histoire de vraiment se trouver, de savoir qui l’on est et ce à quoi nous aspirons d’une manière générale. Voir ce qui nous définit pour ensuite mieux définir notre intérieur. A ce titre, j’ai découvert des auteurs très inspirants, qui travaillent dans la décoration ou non, comme Mooreal Seal notamment, auteure anglaise, qui se questionne sur notre relation à notre intérieur, comment le définir par rapport à notre personnalité ou comment notre personnalité va interagir sur notre intérieur (« Make Yourself at Home : Design Your Space to Discover Your True Self », 2017, Sasquatch Books). Je pourrais également citer Atlanta Bartlett, une célèbre styliste anglaise et auteure à succès. J’aime son style, sa discrétion et son honnêteté. Elle travaille avec de nombreux magazines comme House & Garden ou Elle décoration par exemple mais ne s’étale pas sur les réseaux sociaux (un peu plus de 1700 abonnés sur Instagram à l’heure actuelle). Elle défend un style décoratif décontracté et accessible que j’apprécie énormément et ses livres vont dans ce sens, notamment « Keep it simple : A guide to a happy, relaxed Home » (2015, Ryland Peters & Small – entre nous son titre français ne lui rend pas justice : « Inspiration deco. Conseils et idées créatives pour un intérieur où il fait bon vivre »). Et les questions reviennent à moi, sans cesse : qu’en est-il de l’imperfection en matière de décoration ? De l’imperfection en règle générale, dans la vie ? S’intéresser à la philosophie du wabi-sabi, lire encore et encore…

“C’est un livre ouvert, une réflexion,

une pratique qui s’enrichit au fil du temps…”

Ce que je sais c’est que tout ce que je vois en ce moment dans les grandes enseignes me lasse et en même temps j’ai bien conscience qu’on ne peut pas tous consommer du design eco-responsable. En soit je n’ai rien contre ces grandes enseignes, j’apprécie même particulièrement certains produits de chez Ikea. Les meubles sont abordables, pratiques et fonctionnels. Est-ce que je dois culpabiliser parce que je consomme du Ikea ? Tout est question de mesure et de besoin. Adapter sa décoration intérieure à ce dont nous avons vraiment besoin. Ce que je sais aussi c’est que je ne veux pas me positionner sur le créneau « décoratrice eco-friendly » qui ne travaille qu’avec des créateurs et designers et qui bannit tout élément déco du commerce comme si c’était le mal incarné. D’une part, je trouve cette position dure à tenir et qui plus est assez culpabilisante voire d’une certaine manière hautaine. Ce qui m’intéresse en fait c’est de consommer raisonnablement. C’est en tout cas ma réponse. Rien n’empêche d’acheter un meuble chez Ikea, un canapé par exemple, de le personnaliser avec de beaux coussins choisis chez des créateurs cette fois-ci. Il est vrai que je me suis rendue compte que je donnais beaucoup plus d’importance à ce qui va habiller un meuble plutôt qu’au meuble lui-même. De cette façon, vous pouvez acheter une grosse pièce à moindre coût et la personnaliser avec des éléments uniques. Je trouve là important d’aller chercher les accessoires déco en dehors des grandes enseignes. Je trouve que ce sont ces éléments-là qui donnent vie à votre intérieur : une housse de coussin faite avec des anciens torchons en lin, de vieilles photos noir et blanc chinées dans les vide-greniers, une affiche réalisée par un artiste… et puis bien-sûr vos souvenirs, à exposer. Les dessins des enfants, les photos de voyages, les livres qui vous inspirent… Finalement pas besoin d’acheter encore des accessoires décoratifs qui vont venir s’accumuler dans un tout personnel qui se suffit à lui-même !

Voilà, je n’ai sûrement pas répondu à mes questions mais j’ai déjà couché sur le papier une partie de ce qui m’interroge alors c’est un début… C’est un livre ouvert, une réflexion, une histoire, une pratique de la décoration qui évolue et s’enrichit au fil du temps, au fil de mes lectures, à l’image d’un intérieur qui représente un parcours de vie.

Mel. +++

Prendre son temps pour donner du sens à sa décoration

Slow living ou slow life, slow food, slow fashion, slow design… Les qualificatifs derrière la notion de « slow » ne manquent pas. L’idée générale est la même : ralentir, réduire son mode de consommation, privilégier la qualité à la quantité, prendre son temps dans l’acte d’achat et tendre vers un mode de vie plus réfléchi pour vivre mieux. En matière de décoration, cette philosophie vous amène inévitablement à repenser votre intérieur. Dans cette ligne directrice du « slow », je me suis intéressée dernièrement aux plantes d’intérieur, afin d’en intégrer chez moi.

Je le fais souvent pour des clients mais pas du tout chez moi. Une sorte de « fausse » idée reçue selon laquelle je n’ai pas la main verte. L’idée de devoir m’occuper d’une plante, de ne surtout pas la laisser mourir sinon cela équivalait à un échec ne m’enchantait guère. Je faisais donc l’autruche. Pourtant végétaliser mon intérieur m’attirait beaucoup. Les plantes permettent d’intégrer du vivant dans la décoration, toujours réconfortant et apaisant. Elles apportent dans nos intérieurs un sentiment de bien-être ainsi qu’une sensation d’équilibre et de calme. Et puis j’ai lu ce magnifique livre « Urban Jungle. Décorer avec les plantes » qui m’a amené à complètement déculpabiliser. Une vraie révélation ! D’une part parce que les auteurs partent du principe que tout le monde tue une plante de temps en temps : soit parce qu’elle est déjà malade au moment de l’achat, soit parce qu’elle ne supporte pas un écart de température entre la pépinière et la maison… En gros, il faut s’informer un minimum avant d’acheter une plante. Sans compter que succulentes et plantes grasses sont plutôt faciles d’entretien. Mon choix s’est donc porté sur une aloe vera. Et voilà donc une expérience de plus, un moment qui va donner sens à ma décoration. Derrière cette aloe vera, il y a tout d’abord son choix. Je me suis rendue en pépinière, j’ai pris le temps de toutes les regarder et j’ai choisi celle qui m’inspirait le plus. A partir de ce moment-là un lien s’est créé, une expérience de plus s’inscrivait dans l’histoire de mon intérieur : ma toute première plante que j’avais choisi d’intégrer chez moi. Elle a tout de suite trouvé sa place, puisque je l’avais préparée en amont ! Près de la fenêtre, à côté de mon coin hygge. Elle matchait parfaitement avec l’ambiance cosy qui se dégage de ce coin. Elle a immédiatement rendu mon intérieur plus vivant. C’est comme si quelqu’un en plus avait intégré mon foyer. Ma fille en a tout de suite été ravie et pleine d’enthousiasme (tellement qu’elle lui a donné un prénom).  Elle a alors voulu faire de même pour sa chambre.

Pot terre cuite plantes grasses et succulentes

Même si s’occuper d’une plante ne demande pas un temps énorme, elle le prend et moi aussi. C’est porter son attention, même un court instant, sur autre chose que son travail, les écrans ou n’importe quel tracas du quotidien. C’est se préoccuper de savoir si elle a besoin ou pas d’être arrosée ou pourquoi ces petites taches sont apparues sur ses feuilles, que faut-il faire… ? Intégrer des plantes à son intérieur, c’est également sortir de ce que je vois comme une sorte de fast deco (à l’image des fast food) : une déco « vite fait, bien fait » qui colle aux images des magazines ; c’est acheter une énième décoration murale pour habiller (encore) le mur du salon parce que la dernière déco en date ne vous plaît plus ou est passée de mode (tout simplement parce qu’aucun affect ne rentre en jeu. Vous n’avez pas de lien particulier avec cet objet). Entendons-nous bien, je n’ai rien contre les objets déco que l’on trouve dans le commerce. Ce qui est dommageable, c’est la surconsommation de ces objets. On peut très bien acheter un miroir dans un magasin du commerce et avoir un lien fort avec cet objet car une histoire y est liée. Mais dans ce cas-là, vous pouvez être certain qu’il fera toujours partie de votre intérieur.

“C’est donner aux choses une vraie valeur et non pas

la seule valeur de leur possession

***

Les plantes vous apprennent à prendre votre temps. Leur rythme s’impose à vous, vous n’avez pas le choix. Votre décoration devient vivante ! Ce n’est pas un objet acheté vite fait un samedi après-midi dans un centre commercial bondé que vous ramenez chez vous, que vous posez, que vous contemplez cinq minutes, fière de vous puis vous passez à autre chose (de toute façon il sera remplacé d’ici peu…). Ce que nous apprennent les plantes, nous devrions l’appliquer à tous les objets que nous choisissons d’intégrer à notre intérieur : en prendre soin, respecter leur présence et penser en terme de temps. Si ces choix sont réfléchis, cela se fera naturellement. La prochaine fois que vous craquez pour le dernier coussin à la mode, demandez-vous avant si vous en avez vraiment besoin. Demandez-vous ce qu’il va apporter à votre intérieur. Est-ce que c’est juste le besoin d’assouvir une envie ou est-ce que ce coussin va véritablement rentrer dans l’histoire de votre intérieur, vous accompagner au fil du temps ? Alors…prenez votre temps ! Prenez le temps de regarder, de toucher, d’essayer… C’est comme ça que vous apprendrez à aimer vos achats, à les respecter et à être heureux de ce que vous avez choisi pour votre intérieur.

“Les modes passent, le style est éternel…

***

POUR ALLER PLUS LOIN

  • « Urban Jungle. Décorer avec les plantes », de Igor Josifovic et Judith De Graaff, aux éditions Eyrolles (vous pouvez le trouver ici).
  • Le blog dont est tiré le livre : urbanjunglebloggers.com

Sources : citation #1 par Anne Thoumieux dans Le livre du lagom – citation #2 par Yves Saint Laurent / Crédits photos : Mélanie Cotton

Se réinventer ou tout simplement… se trouver

J’aurais pu de manière très pragmatique intituler ce post « Ma nouvelle identité » et vous expliquer en quoi ces nouvelles couleurs douces et ce graphisme floral sont plus alignés avec mon image. Mais bien au-delà de l’aspect esthétique de ma nouvelle identité, c’est bien le « pourquoi » de cette nouvelle image qui est intéressant. Il y a en effet des moments dans la vie, des rencontres qui comptent plus que d’autres, qui sont un révélateur permettant d’amorcer un tournant dans notre parcours. C’est la conjugaison de tous ces éléments qui m’a conduite à repenser mon identité. Un livre, une envie, une rencontre et surtout beaucoup de questionnement et de patience.

S’interroger

Je n’ai jamais vraiment été conformiste même si j’aime poser certaines règles, mais faire comme tout le monde m’a toujours interrogé : généralement si tout le monde le fait je pars du principe qu’il faut justement se poser la question. Mon aventure commence avec la lecture de « Le livre du Hygge – Mieux vivre, la méthode danoise » de Meik Wiking, ouvrage largement galvaudé dans la presse. Cet enthousiasme pour ce livre m’a poussée à m’y intéresser, histoire de me faire ma propre opinion. La thématique « hygge », qui pourrait sembler un peu futile au premier abord, permet en réalité d’aborder les notions de confort, de vivre-ensemble et de bien-être. Cette description d’une vie simple et bonne était séduisante, ces questions sur la notion de bonheur ont fait écho en moi… Je savais que je n’étais pas totalement en phase avec moi-même, je le sentais. Je me suis alors intéressée à cette question du bonheur (à ma petite échelle), d’une vie plus simple et minimaliste. J’ai lu, parcouru des blogs aussi, avec des auteurs (souvent américains – <3 voir le blog et compte Instagram « A small life » @asmalllife) aux parcours inspirants.

Expérimenter

Cette recherche d’une vie plus simple, sans surconsommation s’est donc logiquement répercutée sur mon travail. L’envie m’est alors venue d’aligner mon travail avec mes valeurs et mon identité. C’est travailler sur un intérieur pour qu’il réponde le mieux possible aux besoins de ses habitants bien-sûr mais sans pour autant créer une décoration « à la mode » ou faire parce que « c’est tendance ». C’est arriver à se détacher du jugement d’autrui, du « il faut faire comme ça » parce que c’est la norme, arriver à s’affirmer, à prendre confiance en soi ! C’est intégrer une notion de temps et notamment de patience (trop souvent oubliée aujourd’hui) dans laquelle la décoration ne s’achève pas à un instant « t » mais évolue tout au long de notre vie. Aller vers plus de simplicité et d’authenticité pour une décoration agréable et facile à vivre dans le temps. Et puis, c’est aussi intégrer une notion qui est souvent évincée en matière de décoration : l’imperfection. Je crois que l’imperfection est nécessaire en décoration parce qu’elle insuffle de la vie à nos intérieurs. Quoi de plus déprimant qu’un intérieur parfaitement lisse, ultra contemporain, sans rien qui traine ?! (En plus ce n’est même pas la réalité, soyons honnêtes…). Comme le dit parfaitement bien la styliste d’intérieur Emily Henson, il faut se rebeller « contre ces intérieurs impeccables, sans désordre et parler des vrais maisons du genre de celles que beaucoup d’entre nous habitent ». Comment ne pas être d’accord ? J’ai compris également que ce qui me motivait était de changer les intérieurs en foyers confortables dans lesquels ses habitants pourraient se « lover » et où chacun pourrait trouver sa place, enfants comme adultes.

Se trouver

Est venu alors le temps d’exprimer ces évolutions dans ma manière de voir et de ressentir les choses. La vie étant bien faite, j’ai été amenée à rencontrer Laura, créatrice d’identité de marque, qui m’a largement aidée et accompagnée dans l’expression de ces changements. Au-delà du travail graphique, j’ai pu expérimenter un gros travail d’introspection nécessaire pour exprimer tout ce qui était en moi et qui se faisait de plus en plus présent. Me réinventer, aligner mon image avec mon identité professionnelle était devenu essentiel. On a parlé, beaucoup… Comme je peux le faire avec mes clients. Il est souvent question d’intimité et de parcours de vie. J’ai évoqué mes deux amours : le Portugal et la Finlande ; cette dualité qui me constitue, mon esprit bohême et rebelle qui se mêle malgré tout à un besoin de règles, cette envie de simplicité et d’authenticité. Ces échanges bienveillants et rassurants étaient agréables, se laisser porter par une collaboration créative aussi… J’avais également l’envie de retrouver du « réel », de la matière, dans mes carnets d’inspiration, revenir à de l’expérimentation, à des dessins (là encore loin des projections 3D lisses) comme j’ai pu le faire en Arts plastiques ou en école d’architecture. Je ne voulais pas que mon carnet d’inspiration ne soit qu’un document PDF sans âme. Je voulais que ce carnet, qu’allaient tenir mes clients entre leurs mains, soit un peu comme un magazine, un livre qu’on a plaisir à feuilleter, qu’ils aient eux-mêmes plaisir à se projeter dans leur futur foyer. Je souhaitais également que le packaging serve d’une certaine manière ce carnet, tout en sobriété. J’ai alors opté pour des papiers simples mais dont la texture était attirante : le calque et le kraft. Enfin, pour parfaire l’ensemble, je suis allée vers un procédé qui appelait à la pratique : le tampon. Pour cela, Laura m’a présenté Anna de Stempelfabrik qui a décliné mon logo dans un magnifique tampon (<3). Sa démarche était inspirante, il n’y avait qu’à lire sa carte de visite : « Bien plus qu’un tampon, un geste qui ramène à l’enfance. Une esthétique singulière. […] Une démarche authentique. » Tout ce travail de recherche et d’expérimentation a été un vrai plaisir ! Et puis, après tout, même si ce processus était en partie stressant (le changement, l’inconnu… la ritournelle habituelle quoi) et que la questionnite aigüe était toujours présente dans un coin de ma tête, cette aventure a été positive. Je me suis trouvée personnellement et professionnellement et surtout j’ai rencontré des filles en or, des collaboratrices-amies-entrepreneuses de talent qui m’ont conforté dans mon projet et m’ont insufflé leur énergie solaire que j’espère maintenant retranscrire chez mes clients !

(Merci à toi Laura @laurapeterman pour ton travail bien-sûr mais aussi et surtout pour ton empathie et ta bienveillance qui ont rendu ce projet professionnel si personnel. Merci à toi Anna @sfcolmar pour ton enthousiasme et ton énergie débordante qui font chaud au cœur.)

Crédit photo : Mélanie Cotton

Comment décorer son balcon pour l’été?

L’été, les journées assommantes de chaleur se terminent souvent aux terrasses des cafés ou tranquillement sur son balcon, seul ou accompagné. On lit un livre allongé sur un tas de coussins en lin, on boit un verre entre amis à la lumière des guirlandes ou on se relaxe simplement et on laisse filer la soirée doucement entrecoupée par les discussions et les rires des voisins… Que vous ayez un petit bout de balcon ou une terrasse spacieuse, vous pouvez toujours y apporter une touche déco. L’été, on laisse un peu de côté pour quelques mois la décoration de son intérieur (qu’on retrouvera bien assez tôt à la rentrée) pour se concentrer sur son extérieur. Petit tour d’horizon de 6 grandes idées déco pour aménager et profiter de son balcon cet été.

1. Un balcon comme un jardin

Optez pour un bout de gazon artificiel (il y en a de très beaux maintenant) et quelques plantes çà et là et le tour est joué ! Pour ceux qui ont vraiment la main verte, vous pouvez installer un petit jardin de ville qu’on trouve facilement en magasin de bricolage. Mais si vous ne voulez pas y mettre trop cher, une petite astuce : récupérez des vieilles caisses en bois ou des caisses de bouteilles de vin (côté déco c’est top !) et transformez-les en jardinières. Vous aurez alors le plaisir d’agrémenter vos salades avec des radis et des tomates-cerise que vous aurez vous-même cultivés ! Pensez aussi aux palettes qui peuvent faire un joli jardin suspendu et accueillir les herbes aromatiques ou une jolie composition de plantes grasses.

2. Un balcon comme une guinguette

Pour accueillir vos amis dans un esprit guinguette sur votre balcon, le maître mot est de multiplier guirlandes d’extérieur, lampions et lanternes. Côté shopping, La case de cousin Paul a une collection Outdoor parfaite pour apporter de la couleur et de la gaieté.

3. Un balcon comme un salon scandinave

Pour ce faire, misez sur la sobriété du mobilier extérieur et des couleurs, n’encombrez pas trop votre balcon : deux chaises ou fauteuils, une petite table, des coussins, une petite touche lumineuse et quelques plantes. Optez pour des couleurs neutres et douces (des camaïeux de gris, blanc, beige et noir) ; les plantes apporteront le côté nature et pensez aussi à un joli tapis en fibres naturelles pour le côté brut. Vous n’avez plus qu’à vous prélasser…

4. Un balcon comme un refuge cocooning

L’été, votre balcon peut également être un refuge cocooning, tout comme votre salon l’hiver. Pensez hygge ! Une palette au sol pourra accueillir un matelas d’extérieur sur lequel vous multiplierez les coussins et plaids en lin lavé. Pour rendre l’ambiance cosy à souhait, intégrez tapis d’extérieur et lanternes. Pensez là-aussi à utiliser des couleurs douces. Et si votre balcon est petit, cela ne le rendra que plus cosy !

5. Un balcon comme un intérieur boho

Comme pour votre salon boho, si vous voulez un balcon avec une ambiance bohème il faut miser sur les textiles déco aux motifs ethniques : multipliez tapis, coussins et tentures qui peuvent être de simples draps tendus à l’extérieur. N’oubliez pas les guirlandes, les bougies et les paniers bien sûr !

6. Un balcon comme une partition colorée

Pour amener un peu de gaieté et de pep’s sur votre balcon, vous pouvez miser sur du mobilier aux couleurs acidulées. Fermob propose de très belles collections. Le linge de maison coloré et aux motifs floraux est aussi une bonne alternative.

Crédits photos : Pinterest

Projet Story #1 – Une location AirBnB aux accents chic et vintage

Il y a quelques mois déjà (à vrai dire en septembre dernier…) j’ai été contacté par M-A. et A. pour un projet plutôt enthousiasmant : repenser totalement la décoration d’un appartement à Lyon en créant un intérieur au style vintage et chic en vue d’une location type Airbnb. Les défis ont été multiples :

  • tout d’abord communiquer efficacement avec mes clients qui résidaient à l’étranger, nous nous sommes tout de même rencontrés une fois pour fixer le projet, ensuite nous avons essentiellement échangé par mail ;
  • il fallait également composer avec une partie de la décoration existante : l’appartement avait déjà été refait par un architecte d’intérieur il y a plusieurs années et des jeux de bandes avait alors été créés. Les couleurs qui avait été utilisées n’était plus vraiment d’actualité ;
  • enfin, il fallait respecter un budget limité tout en ayant à l’esprit que le mobilier servirait pour une location, le tout en donnant un style à l’appartement afin qu’il se démarque des autres annonces. La location imposait également une certaine contrainte quant au nombre de couchages.

Toutes ces informations prises en compte, c’était à moi de jouer…

Présentation du projet

Point positif, j’avais déjà une très bonne base car l’appartement avait beaucoup de cachet. Il s’agit d’un appartement familial au centre de Lyon composé de 2 chambres, 2 salles de bains, une cuisine et une grande pièce de vie. Le sol en parquet ainsi que les poutres du plafond et les pierres apparentes dans le salon apportent authenticité et charme à l’appartement. Par ailleurs, la pièce de vie est lumineuse grâce aux grandes fenêtres. Certains éléments déjà existants ont été conservés tels que : la tête de lit et le dressing rouge laqué dans la suite parentale, les salles de bain habillées de mosaïques vertes et l’aménagement de la cuisine.

Voilà quelques vues de l’appartement avant rénovation (vues depuis l’entrée, depuis la cuisine et vue du salon) :

Pour faciliter la lecture de l’espace et alléger la décoration, j’avais suggéré à mes clients de supprimer les jeux de bandes au profit d’un style plus sobre marqué par quelques détails « à la française ». Mais pour des questions de temps, les bandes existantes ont simplement été repeintes dans une seule couleur plus tendance : un très joli bleu-vert. Ils avaient vu mes projets précédents dans lesquels j’avais utilisé cette couleur et ils avaient flashé dessus.

L’ambiance générale

J’ai suggéré à mes clients d’adopter un style « maison de famille » chic en mixant mobilier contemporain et éléments vintage. Ainsi ils pourraient donner une ambiance cosy et chaleureuse à leur intérieur tout en étant moderne. Le but est de mixer design épuré et déco vintage. Des détails déco tels qu’un miroir doré, des coussins en velours ou encore des touches cuivrées et dorées donneront le cachet « à la française » à leur appartement et permettront de rehausser le design sobre et élégant du mobilier.

Pour le nuancier, j’ai misé sur des couleurs douces et neutres (noir, blancs, gris chaud) qui pourront facilement se combiner à quelques touches de vert d’eau et de bleu profond. Enfin, des matières brutes (bois et métal) et des textiles nobles (lin et velours) donneront toute son élégance à leur intérieur.

Murs et sols

La totalité des murs ont été repeints en blanc afin de donner un vrai « coup de jeune » à l’appartement et d’apporter de la luminosité. D’autant que toute la partie de l’entrée, couloir et cuisine avaient très peu de lumière naturelle. Le sol, en parquet, n’a pas été retouché. Celui-ci était patiné par le temps, les murs blancs ont permis de faire ressortir ce cachet.

Concrètement la déco pièce par pièce ? Je vous présenterai tout ça dans la partie 2… Un peu de patience et à très vite!

Crédits photos : Abracadabra – Mélanie Cotton ; Pinterest

Penser sa déco en dehors de toutes tendances

En déco comme dans la mode, le plus dur c’est de trouver son style sans forcément se laisser influencer par les tendances du moment. C’est donc se poser les bonnes questions quand on voit un style ou une inspiration (multiples sur Pinterest…) déco qui nous parle : qu’est-ce que j’aime, qu’est-ce que j’ai envie de retrouver chez moi (et que ça y reste, que je ne m’en lasse pas) ?

La déco du moment c’est le style Hygge. Si vous voulez quelques idées déco vous n’aurez pas de mal à trouver les 10 conseils ou 5 astuces pour adopter le style Hygge dans les plus d’1 million de résultats Google… J’aurais pu, moi aussi, apporter ma pierre à l’édifice. Vous expliquer comment vivre mieux grâce à ce style déco venu tout droit du Danemark et vous donner tous les « ingrédients » d’une déco confortable, simple et cosy. Je me suis d’ailleurs posé la question. Mais cela n’aurait été que la millième redite. J’ai d’ailleurs créé chez moi ce fameux « petit coin cosy » que l’on nomme Hyggekrog – sans même le savoir au début –. J’ai donc l’attirail parfait pour un style Hygge : peau de mouton, banc en bois, coussins bien douillets, tapis en fibres naturelles et guirlande lumineuse.

Pour tout vous dire, ce joli petit coin près de la fenêtre est effectivement bien cosy (il remplit toutes ses fonctions, c’est parfait !). Je l’avais pensé pour ma fille qui en avait assez de son tapis de bébé et me réclamait autre chose. Elle avait bien raison, elle devenait une vraie petite fille et se devait d’avoir son coin girly ! Ce joli coin « hygge » a donc pris place.  Ce qui le rend « hygge » ce n’est pas seulement parce qu’il est confortable et cosy mais aussi parce que des sentiments et des ressentis y sont attachés. Ce « joli petit coin » je l’avais pensé pendant des vacances, je m’y suis investie pour faire plaisir à ma fille, pour lui faire la surprise quand elle rentrerait de vacances. J’ai imaginé sa mine réjouie mais tout aussi intimidée (« parce que quelque chose a changé dans l’appartement ! »). Cela me faisait chaud au cœur… Et finalement, ce coin qui était auparavant investi seulement par elle car connoté « bébé », l’est devenu par moi également. J’aime m’y installer dans l’après-midi pour faire une pause et profiter du soleil hivernal qui nous réchauffe derrière la fenêtre. J’aime rêvasser et regarder la nature et les voisins. Finalement, ce coin est ce qu’il est parce que nous l’avons investi esthétiquement et sentimentalement. Je l’ai créé comme je le pensais dans ma tête.

Alors n’hésitez pas à créer votre intérieur comme vous en avez envie, comme vous le ressentez. Rien ne vous empêche d’aimer le mobilier industriel, les déco ethniques et les couleurs scandinaves. Il faut trouver le bon équilibre… ce qu’on appelle l’harmonie en décoration. Si vous êtes perdus avec toutes ces notions de couleurs, de style, d’ambiance, etc. misez TOUJOURS sur la simplicité. Pour ma part, je commence souvent par désencombrer, ranger et trier pour laisser la place à un espace dégagé et aéré où les objets personnels et sentimentaux prennent vie.

J’aime la couleur mais je l’apporte souvent par touches ou sur un seul mur bien défini. En effet la plupart du temps je laisse les murs blancs et choisit une jolie couleur ou un papier peint à motifs pour relever l’ensemble. J’aime habiller les murs blancs de décorations murales qui peuvent évoluer suivant les envies et les saisons.

J’aime particulièrement le travail de la décoratrice Souraya Hassan qui a créé son agence Binti Home. Souraya a une double culture : allemande et égyptienne. Et elle conjugue harmonieusement décoration européenne, d’influence nordique, et décoration orientale dans son travail. Couleurs, motifs, mobilier, matières… : c’est un éternel ping-pong entre ses deux cultures, un va-et-vient subtilement maîtrisé entre l’orient et l’occident (une petite sélection de ses intérieurs juste en-dessous).

Rien ne vous est interdit en matière de décoration, les tendances sont seulement des indicateurs, gardez juste à l’esprit que le maître mot reste toujours l’harmonie.

Crédits photo : Souraya Hassan de chez Binti Home ; Mélanie Cotton

Vivre libre dans une caravane

Sur le blog de 18h39 de Castorama, j’ai découvert un (ancien) article intéressant intitulé « Un Airstream au fond du jardin, synonyme de liberté ». Aux Etats-Unis, et plus précisément en Caroline du Nord, un jeune couple, Mélanie et George ont décidé que pour vivre mieux ils vivraient dans plus petit. Ils ont acheté un vieil Airstream qu’ils ont entièrement refait à leur goût et qu’ils ont ensuite disposé sur un terrain appartenant à la famille de George. Ils ont certes moins d’espace mais y ont gagné en qualité de vie : fini les loyers exorbitants et les dépenses assommantes. Ils ne voulaient plus de cette vie faite de privations malgré leurs deux salaires ; une vie qui ne leur offrait aucune perspective d’évolution. Désormais ils peuvent vraiment consacrer leur budget à leurs loisirs et à ce qu’ils aiment. Et au-delà de l’aspect financier, vivre dans un micro-logement permet d’entrevoir les relations humaines sous un autre angle. L’espace restreint de l’habitation oblige à mieux communiquer mais également à se libérer d’une multitude d’objets trop encombrants. Une liberté financière et matérielle qui ne les empêche pas de vivre tout à fait normalement.

(Découvrez leur histoire complète et plus d’images de leur Airstream en cliquant sur le lien plus haut ou en cliquant ici. Découvrez également leur blog complet A small life).

L’Airstream de Melanie et George au fond du jardin.

Ce type d’histoire m’inspire particulièrement et on voit fleurir sur la toile de plus en plus de récits du même genre. Cela fait également écho au super compte Instagram que je suivais régulièrement (elle a décidé de fermer son compte) de @libre.et.sauvage (la vie comme elle vient) qui a décidé de vivre dans une caravane refaite à neuf, leur Coquille comme elle l’appelle, avec mari et enfant. Une vie faite de simplicité et de liberté où l’humain reprend toute sa place et est au cœur des relations.

La Coquille de Libre.et.sauvage au milieu d’une clairière.

Crédits photos: A small life; Libre.et.sauvage